Mars ne s’intéresse pas aux sportifs...

article publié dans les Cahiers Rationalistes

par Jean-Paul Krivine

Une des plus importantes études jamais réalisées sur l’astrologie

Il y a environ deux ans étaient rendus publics les résultats d’une des plus importantes études jamais menées

  Sportifs Référence
Secteurs 1 et-4 200 (18,76%) 15.521 (18,2%)
Autres secteurs 866 (81,24%) 69.759 (81,8%)

Le test statistique approprié et conforme au protocole est un test du Chi2 à un degré de liberté.

La différence de fréquence (18,76% chez les sportifs contre 18,2% dans la population de référence) n’est statistiquement pas significative. En termes concrets, le test ne met en évidence aucune influence de Mars sur la naissance de futurs champions (en termes techniques, la valeur de p pour le test du Chi-2 est de 0,63).

Ainsi donc, aucun effet Mars n’a été décelé. On peut même noter une fréquence plus importante de naissances de grands sportifs lors de la présence de la planète Vénus dans les secteurs clés : 207 contre 200. Cette fréquence n’est cependant pas plus significative d’une influence de Vénus. C’est dommage, il aurait été sympathique de voir Venus l’emporter sur le dieu de la guerre auprès des sportifs.

Oreiller de plume

Selon le mot de Michel Rouzé, « raisonner avec les astrologues, c’est boxer avec un oreiller de plumes : on l’enfonce en un point, il se regonfle ailleurs ». Michel Gauquelin, de son vivant1, a suivi pas à pas la progression de l’étude. Il a suggéré des additions et des retraits de noms dans l’échantillon. Ces modifications non justifiées ont été rejetées. Mais l’analyse a montré le fort biais des suggestions faites (une section spéciale de l’étude publiée à Prometheus Books est consacrée à l’analyse des propositions de Michel Gauquelin). On a donc, en vain, essayé de trouver des failles et des biais dans le protocole.

Les résultats de l’étude, son sérieux, son crédit (elle est co-signée par plusieurs personnes, dont deux astrophysiciens de renommée internationale, membres de l’Académie des sciences) n’ont malheureusement pas empêché le succès croissant de la théorie aux Etats-Unis. De grandes chaînes de radio consacrent des émissions régulières à l’affaire Gauquelin. Un psychologue allemand, ami de Michel Gauquelin, le Professeur Suitbert Ertel, a même suggéré comment regonfler l’oreiller de plume : un effet d’importance aurait été négligé, et il faudrait prendre en compte une hiérarchie dans la valeur des différents sportifs ! Suitbert Ertel est depuis régulièrement invité par les radios américaines. Ceux « qui croient » en l’effet Mars, comme tous ceux qui croient aux diverses pseudosciences, se trouveront toujours des raisons de croire, trouveront toujours des « faits » pour conforter leur opinion, dût cette opinion se faire contre les faits et la réalité. Et ils réclameront toujours plus fort des expérimentations, ils dénonceront toujours d’avantage une prétendue chape de plomb de la « science officielle », mais continueront à ignorer les résultats existants et les études rigoureusement menées.

1 Michel Gauquelin s’est suicidé le 20 mai 1991 en donnant instruction au psychologue Suitbert Ertel de détruire l’ensemble des données de ses études.

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !