La baguette de sourcier « new look » pour détecter les explosifs

par Brigitte Axelrad - SPS n° 290, avril-juin 2010

Selon un reportage de la BBC du 22 janvier 20101, un « brillant » homme d’affaires britannique a réussi à « arnaquer » plusieurs gouvernements dans le monde, et tout particulièrement les gouvernements irakien et thaïlandais, avec sa baguette magique, détectrice de bombes.

L’appareil, vendu par Jim McCormick et commercialisé par sa société au nom ronflant de ATSC, (Advanced Tactical Security and Communication UK Limited), porte le nom d’ADE-651 et se présente sous la forme d’une élégante petite valise, contenant le détecteur et une demi-douzaine de cartes, au format de cartes de crédit. Chaque carte est censée être spécialisée dans la détection d’un objet spécifique : du TNT, des explosifs, des bombes, des armes, des éléphants, des humains, des billets de 100 $... à une distance de 1km, dans les conditions idéales.

Le « détecteur », qui fonctionne sans pile, possède une petite antenne métallique, annoncée comme s’orientant toute seule vers l’objet recherché, selon la carte introduite dans l’appareil2. Chaque appareil est vendu environ 40.000$ US, et le seul gouvernement irakien en a acheté pour la bagatelle de 85 millions de dollars. Toutes les forces irakiennes en sont équipées, mais… les attentats et les explosions se succèdent en Irak…

Le reportage de la BBC montre Jim McCormick, le vendeur de cette vaste escroquerie, qui explique, sans l’ombre d’un sourire, que son appareil travaille sur le même principe que la baguette de sourcier. En décembre 2009, pendant que Jim McCormick fait une conférence de presse à Bagdad, on voit des personnes en uniforme militaire irakien, parlant arabe et équipées de l’appareil, qui trouvent une grenade dissimulée au milieu d’objets anodins, preuve que l’appareil marche ! La BBC commente : « ce serait comique, si les conséquences n’étaient aussi tragiques ».

Le psychologue britannique Bruce Hood, professeur de psychologie expérimentale, spécialiste de sciences cognitives au Centre de Développement Cognitif à Bristol (UK), où il enseigne aux enfants et aux adultes comment ne pas croire à l’incroyable, démonte en quelques secondes le canular.

Depuis 1995, plusieurs dispositifs de ce type ont été produits et vendus. Le FBI a émis des mises en garde et le laboratoire National Sandia à Albuquerque a prouvé que ces dispositifs ne fonctionnent pas mieux que le pur hasard.

Enfin, Markus Kuhn, du Laboratoire Informatique de l’Université de Cambridge, a « délaminé » les cartes de Jim McCormick et n’y a rien trouvé d’autre que des circuits résonnants ordinaires, qui coûtent trois centimes d’euro et qui sont accrochés aux vêtements, dans les magasins, comme protections contre le vol…

La James Randi Educational Foundation a offert un prix d’un million de dollars à toute personne qui pourrait démontrer que « la baguette magique » fonctionne avec succès sur n’importe quelle substance. Jim McCormick, à qui l’offre a été faite, n’a pas répondu… Le Major Général Jehad al-Jabiri, à la tête de la Direction Générale du Ministère de l’Intérieur irakien pour la lutte contre les explosifs a, quant à lui, affirmé croire en ce dispositif au point de renoncer à la méthode éprouvée des chiens renifleurs, qui, a-t-il dit, « transformeraient vite Bagdad en zoo » ! Ce n’est pas tout. D’après le Skeptic’s Dictionary, le « détecteur » avait été inventé et vendu aux États-Unis en 1996, sous le nom de Quadro, mais, après le test du laboratoire Sandia, la Société avait disparu. Peu après, l’appareil est réapparu en Angleterre sous son nouveau nom ADE 651. Les ingénieurs de Sa Royale Majesté en ont acheté des cargaisons, pour rechercher les armes de contrebande de l’IRA. James Randi a offert le million de dollars aux ingénieurs royaux britanniques, qui ont de façon étrange refusé l’offre. Pourquoi ? Mystère.

Tout le monde le sait, les experts scientifiques ne sont plus guère écoutés de nos jours. Les charlatans peuvent donc œuvrer en paix, les Jim McCormick continuer tranquillement leur business et rouler en Porsche Cayenne, tandis que les bombes explosent…

1 Les images sont des captures d’écran de cette vidéo de la BBC.

2 Voir aussi l’article de Fabrice Neyret, Pseudo-technologies : le dossier détonant des détecteurs d’explosifs POZ, n°256 (Observatoire zététique).

Mis en ligne le 7 mars 2010
2638 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !