Élizabeth Teissier : l’astrologie contre la vaccination

par Jean-Paul Krivine - SPS n° 289, janvier 2010

« Grippe A : le vaccin, un remède pire que le mal ? ». C’est avec cette interrogation que l’astrologue Élizabeth Teissier introduit sa chronique du mois de septembre1.

Voyante très lucide, dès le mois de mai 2009, alors que l’arrivée d’un vaccin pour la fin septembre ou le début octobre est annoncée partout dans les journaux et à la télévision, Élizabeth Teissier prédisait… qu’un vaccin pourrait voir le jour autour du 5 octobre… Mais attention, pas parce que c’était à la une des médias, mais parce que « deux aspects forts se côtoient ce jour-là : Mars trigone Uranus et Uranus semi-sextile Neptune… ». Toujours au mois de mai 2009, en scrutant avec encore plus d’attention les cieux, notre astrologue nationale découvre qu’à la mi-septembre, à la mi-novembre et à la fin de l’année, « Pluton sera agressé par Saturne (même cycle présent lors de la grippe espagnole) ». Elle prévoit un paysage économique gravement touché, Affrontant, dit-elle, l’incrédulité de ses proches quant à l’évolution de l’épidémie (« dans mon entourage, personne ne me crut »), elle décide d’alerter Nicolas Sarkozy sur les dangers du virus. Même scepticisme nous affirme-t-elle, ainsi qu’avec Roselyne Bachelot, ministre de la santé, qui ne lui aurait pas répondu. Si les plus hautes autorités de l’État se privent de nos meilleurs experts… le risque est grand.

Revenons en septembre 2009. Le ciel astrologique tourne à l’orage : « opposition Saturne/Uranus, puis, à la mi-novembre, le carré Pluton/Saturne, deux dissonances présentes dans le ciel de la grippe espagnole de 1918-1919 ». Dans ce contexte, Élizabeth Teissier s’inquiète des circonstances « peu rassurantes, voire inquiétantes, liées à la fabrication du vaccin conçu dans l’urgence – donc expérimentation hâtive, forcément minimale, absence du recul indispensable pour en cerner les effets secondaires, présence d’adjuvants dangereux ». Pour le vaccin, les adjuvants et les conditions de fabrication, les astres sont muets. Mais il reste Google : « je vous invite à aller sur internet, recommande l’astrologue, site TOP-INFO, puis sur GOOGLE, et tapez “composition du vaccin H1N1”. Vous serez éclairé… et probablement déstabilisé, voire scandalisé, comme je l’ai été moi-même par le non-sens, l’apparente inconscience et la dangereuse témérité des pouvoirs publics ». Dans les astres, on ne voit rien du futur. Mais sur Internet, on peut tout trouver… Élizabeth Teissier pourrait ainsi taper dans Google « Astrologie pseudo-sciences » par exemple… Serait-elle « déstabilisé, voire scandalisée » ?

Maladies auto-immunes ou neurologiques… le remède serait pire que le mal… « ces positions rejoignent celles de l’astrologue, focalisé sur les aspects célestes à venir ». Élizabeth Teissier, après cette analyse croisée des astres et de Google, craint que ce soient les « effets pernicieux du vaccin » qui prennent la relève du virus et dénonce une « irresponsabilité collective » et « un syndrome de l’apprenti sorcier ». Enfourchant alors le cheval de la croisade contre les lobbies industriels et pharmaceutiques, Élizabeth Teissier adopte des accents qu’on ne lui connaissait guère : les experts corrompus, des profits colossaux pour l’industrie pharmaceutique, la collusion des autorités décisionnaires, « comme dans l’affaire des OGM (cf. Monsanto)…et tant d’autres, hélas, qui font passer les impératifs d’un profit immédiat devant le bien-être de la société et des générations à venir ». Tout cela se lit donc dans les astres ?

Élizabeth Teissier avait déjà été mise en cause pour son ingérence dans le domaine de la santé publique. Elle avait ainsi déclaré en septembre 2007 que « dans un thème astral, on peut voir si on a des prédispositions pour le cancer, et la nature du cancer en question  », ajoutant que « l’astrologie n’a jamais tué personne, contrairement à la médecine », s’attirant les foudres des professionnels de santé en Suisse où ses déclarations avaient été publiées. Elle récidive ici en contestant le projet de vacciner en priorité les femmes enceintes, les enfants en bas âge et les sujets à risque, « autrement dit les organismes les plus vulnérables », parlant de scandale et de « risques accrus d’effets secondaires » (pour la vaccination des femmes enceintes, voir l’encadré ci-dessous).

Pourquoi faut-il vacciner en priorité les femmes enceintes ?

Les femmes enceintes sont particulièrement exposées aux complications dues au virus grippal grippe H1N1. Il est tout fait justifié de les placer en première ligne des personnes à vacciner durant les 2e et 3e trimestres de la grossesse. Toutes les instances sont d’accord pour recommander le vaccin. La réalité clinique est bien connue car l’immunité est altérée au cours de la grossesse et une grippe pandémique peut provoquer une forme sévère et/ou un avortement. Il n’y a pas encore de données chiffrées globales mais des publications partielles tout à fait éloquentes. Aux États-Unis, entre avril et juin 2009, pour 272 patients hospitalisés pour grippe H1N1, 9% étaient des femmes enceintes et 6 décès furent à déplorer. Ces jeunes femmes avaient toutes des pneumonies grippales sévères et sont décédées d’insuffisance respiratoire grave sous ventilation assistée2. Les effectifs sont obligatoirement faibles car chaque pays collecte les cas depuis peu de mois. Les pays occidentaux vaccinent attentivement les femmes enceintes et il faut espérer que les chiffres de décès ne seront pas plus élevés dans les mois à venir.

Pierre Bégué

Pour l’astrologue, la solution contre un virus placé sous les mêmes « dissonances présentes dans le ciel de la grippe espagnole » n’est donc surtout pas la vaccination, dangereuse, mais une foi « dans les forces du Bien », et si ce n’est pas suffisant, une observation des « règles de prophylaxie avec constance et application : devenons tous des ratons laveurs ! ». Lavons-nous les mains… et, ajoute-t-elle, comme si les astres pouvaient ne pas suffire, « que Dieu protège notre monde… ».

L’astrologie ne fait pas toujours sourire…

1 Toutes les citations de ce paragraphe sont extraites, sauf mention contraire, des lettres n° 75 et n° 77 d’Élizabeth Teissier. http://www.eteissier.com/astron/ast....

2 Jain S, Kamimoto L, Bramley A, et al. « Hospitalized Patients with 2009 H1N1Influenza in the United States », April-June 2009. N Engl J Med. 2009 ; 361 : 1935-44.

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !