La vie en rut. Le sexe entre nature et cultures

André Langaney et Carali. {Siné Hebdo }HS N° 1, 2009, 68 pages, 7 €

Note de lecture de Philippe Le Vigouroux - SPS n° 288, octobre 2009

Avec une soixantaine d’histoires courtes, André Langaney, généticien, professeur au Muséum national d’histoire naturelle, nous fait partager dans un langage fort cru, les mœurs de nos amies les bêtes (de sexe) : celles, par exemple, des symphiles, petits mille-pattes, qui parviennent à se reproduire sans que les partenaires ne se rencontrent ; celles, encore, des bouvières, petits poissons d’eau douce, qui mettent à contribution une grosse moule pour mener à bien la fécondation. En anthropologue qu’il est aussi, Langaney étend son exposé aux us et coutumes des Bediks, des Malinkés, des Inuits et même des très branchés militants du mouvement « Eco-Porn ». Chacune de ces histoires a inspiré à Paul Carali, prolifique illustrateur, un dessin humoristique très suggestif.

C’est un numéro amusant qui montre que les innovations évolutives dans le domaine de la reproduction ont suivi des voies fort variées, sans a priori et sans logique apparente, mais qui malgré tout, permettent un brassage génétique efficace, ce qui reste le plus sûr moyen de perpétuer l’espèce. D’ailleurs, on ne manquera pas de se reporter à l’ouvrage d’André Langaney Le sexe et l’innovation (Seuil, Points Sciences, 1987) pour approfondir la réflexion sur ce sujet.

Mis en ligne le 30 octobre 2009
3345 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !